Les inhibitions et le petit oiseau

J’ai commencé ce blog sans savoir où j’allais.

Avec juste la conviction qu’il faut se lancer, et que le chemin se fera en avançant.

Donc j’avance.

Un peu à marche forcée, mais j’avance.

Je ne sais toujours pas où je vais.

J’avance et je discerne de plus en plus clairement les inhibitions à lever pour avancer.

Ne pas céder à l’individualisme.  Je vais dire des choses qui ont déjà été dites par d’autres. D’autres reprendront peut-être ce que je vais dire. Ou arriveront aux mêmes connexions, aux mêmes conclusions. Je vais peut-être plagier sans m’en rendre compte, je serai peut-être plagié sans jamais être mis au courant. Il faut renoncer dans une large mesure à toute notion de propriété intellectuelle, de possession individuelle. Je ne suis pas propriétaire de ce que j’écris. Je ne me dépossède pas en semant des idées.

Ne pas craindre le ridicule. Les idées, les métaphores, les connexions que j’essaie de présenter pourront paraître ridicules, d’un certain point de vue. Et elles seront parfois franchement ridicules, à tout point de vue. Mais il ne faut pas les éliminer a priori. Sinon rien ne sortira. Ce n’est qu’un blog. Ce n’est qu’un prototype.

Ne pas chercher la perfection. Ce ne sont pas forcément les billets dont je serai le plus fier qui seront les plus intéressants pour d’éventuels lecteurs. Ce ne seront pas nécessairement les plus denses ou les mieux sourcés. Ou des billets écrits et réécrits, lus et relus, des dizaines de fois.

Ne pas craindre les redondances. Il y aura des redondances. Il y aura des radotages. Je vais me répéter. Je vais forcément repasser par des endroits déjà évoqués. Je vais forcément citer plusieurs fois tel ou tel auteur, telle ou telle citation, clefs pour ma compréhension du monde. Ce n’est pas grave. Ça fait partie du dynamique. Il ne faut pas en avoir honte.

Ne pas chercher ordre et structure. J’ai des tas de notes que je veux mettre en forme, mais instinctivement, je voudrais avant de sortir la première avoir réfléchi, organisé, le bon ordre dans lequel les sortir toutes. Il ne faut pas trop attendre. Il faut laisser mûrir, mais pas trop.

Ne pas avoir honte. La honte est un ressort extrêmement puissant. Certains éducateurs, certains parents usent et abusent de ce ressort, je pense qu’il a beaucoup servi avec moi, j’espère que j’en abuse pas à mon tour. Et il n’a rien à faire ici.

Je pense que je pourrais continuer cette énumération assez longtemps, même si les mêmes concepts vont revenir en boucle. Des inhibitions.

J’adore la chanson d’Annie Lennox intitulée « Little Bird ». Milieu des années 1990s.

For I am just a troubled soul
Who’s weighted…
Weighted to the ground
Give me the strength to carry on
Till I can lay this burden down
Give me the strength to lay this burden down down down
Give me the strength to lay it down

But Mamma I feel so low
Mamma where do I go ?
Mamma what do I know ?
Mamma we reap what we sow
They always said that you knew best
But this little bird’s fallen out of that nest now
I’ve got a feeling that it might have been blessed
So I’ve just got to put these wings to test

Je reviens souvent aux concepts de base de la psychanalyse appris en classe de terminale, que je n’ai jamais eu l’occasion d’approfondir depuis. Le ça, le moi, le sur-moi. La tension nécessaire entre le sur-moi et le moi. Comment le moi doit se frayer un chemin malgré le sur-moi, et au-delà du ça.

Le chemin se fait en avançant.

Continuons.

Bonne soirée.

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Tous les commentaires seront les bienvenus.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s