Le monde est lourd, vaste, fragile, tragique et compliqué

Billet écrit en temps contraint.

Le décalage entre le monde tel que le montrent les images, et tel que je le ressens, m’effraie de plus en plus.

The Matrix is the world that has been pulled over your eyes, to blind you from the truth.

Le monde montré par les images est léger. Le monde que je ressens est, au contraire, lourd, pesant, accablant.

Le mouvement des voitures, des trains, des piétons semble fluide dans les images, mais pour qui circule dans des embouteillages, des trains saturés, des rues bondées, l’expérience est bien différente. Le mouvement semble encore plus fluide quand les images sont des vues aériennes, réelles ou simulées, ou des cartes, des infographies, mais vue du ras du sol, de l’intérieur ou de l’extérieur d’un véhicule ou d’un groupe de véhicules pesant des tonnes et des tonnes de métal, l’expérience est bien différente.

Le monde des images nous habitue à l’image fluide et gracieuse d’un avion qui prend son envol et monte dans le ciel. Il nous fait oublier qu’un avion c’est des dizaines, des centaines de tonnes de métal et d’autres matériaux, des tonnes de carburant, des pneux de la taille d’un homme, etc. C’est très lourd un avion.

Le monde montré par les images est proche. Les distances y sont courtes, sans cesse raccourcies. Le monde que je ressens est, au contraire, vaste, étendu, étalé, immense. L’accoutumance aux images nous fait croire que tout n’est pas loin, tout est à portée de main en somme, ou à quelques minutes, ou à quelques heures. La planète est toute petite. « The world is flat », comme dit sur un autre thème Thomas Friedman.

Pendant longtemps, j’ai été un piéton urbain actif, j’ai fait de longs trajets à pied, parce que je pense que seule la marche à pied permet de prendre la mesure des distances. Je n’ai plus le temps, je n’ai plus l’occasion, et je le regrette. Des grandes traversées, par exemple du parvis de La Défense au centre de Paris. Il faut ressentir le poids de la distance. Et le poids de la superficie. Les kilomètres carrés s’oublient encore plus vite que les kilomètres. A tort.

Le monde montré par les images est solide. Je pense que le monde est fragile. Le monde a été choqué par le 11 septembre 2001, les images de l’effondrement de deux tours de 400 mètres, des millions de tonnes de béton et d’acier, le monde a été choqué par la révélation de la fragilité de tout cela. Les images d’habitude renforcent, confortent l’idée que tout est solide, durable, fiable. Dormez en paix braves gens… Mais non, je crois les choses sont fragiles, vulnérables, terriblement vulnérables, parfois irréparables, et la civilisation elle-même est fragile, elle n’est qu’une fine pellicule, comme la croûte terrestre, fine pellicule au-dessus d’océans de magmas.

Le monde montré par les images n’est pas tragique. Je pense que le monde est tragique. Dans les images, tout peut finalement être résolu, il n’y a finalement que des gentils, on doit pouvoir s’arranger, la fatalité peut être vaincue, la fin est forcément un happy-end. Comme dans une certaine vision technocratique du monde. Je pense à ce que Raymond Aron avait (ou aurait ?) dit de Valéry Giscard d’Estaing, cet esprit, cette « mécanique intellectuelle » si brillante, cet über-technocrate qui pensait que tout pouvait être résolu comme des équations :

Cet homme ne sait pas que l’Histoire est tragique.

Le monde montré par les images est simple et facile. Je pense que le monde est difficile et compliqué.

Ce qui nous ramène à Paul Valéry.

Ce qui est simple est faux, ce qui est compliqué est inutilisable.

Bonne nuit.

Publicités
Cet article, publié dans géographie, géopolitique, Histoire, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le monde est lourd, vaste, fragile, tragique et compliqué

  1. Ping : Prototype K | Pearltrees

Tous les commentaires seront les bienvenus.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s