Des fleuves et des rivières dans une piscine

Billet écrit en temps contraint

Depuis quelques semaines, j’ai repris l’habitude d’aller nager, environ une fois par semaine, dans une piscine municipale. Cela faisait des années que j’avais arrêté, faute de temps. Faute peut-être aussi de motivation — je n’aime pas le sport. Je n’aime pas le sport, mais je sais que, dans une certaine mesure, un peu de sport peut être bon pour ma santé. Je suis content d’avoir repris cette habitude. J’espère que j’arriverai à m’y tenir.

Nager, plus précisément faire des longueurs dans une piscine, c’est au fond une expérience de solitude assez rare de nos jours. Une expérience de déconnexion, de détachement, de distance spirituelle. Dans la piscine, le temps de faire quelques centaines de mètres. Pas de smartphone, pas de téléphone, pas de connexion informatique. Pas de livre ou de papier non plus. Pas grand’chose à regarder, à part les lignes d’eaux et les autres nageurs à éviter.

Si je faisais du vélo, ou du jogging, je suppose que je mettrai un casque, j’aurai mon iPhone avec moi, mes podcasts, éventuellement des appels. Dans une piscine, je suis préservé de cela. Peut-être que dans dix ou quinze ans, on pourra — et on sera forcés par la pression sociale à — nager avec des Google Glasses.

En attendant, je suis seul dans ce bassin. Le cerveau tourne un peu à vide. Seule activité cognitive nécessaire : compter les longueurs.

Alors mon truc, c’est de reprendre la numérotation des départements français.

Est-ce qu’on enseigne encore aux enfants les départements français avec la numérotation standard — 75 Paris, 59 Nord, 35 Ille-et-Vilaine, etc ? Est-ce que Jean-Pierre Raffarin brûlera en enfer pour avoir, sous prétexte d’Europe, abrogé les plaques d’immatriculation avec les numéros de départements — et je passe sur l’accélération de la liquidation des routes nationales, les tronçons de Nationale 6 devenus des D6 quelque chose, RD 1006 ou RD 6001 ?

01. Ain. Préfecture : Bourg-en-Bresse. L’Ain est un petit affluent du Rhône, qui descend du Jura. Certains cours d’eau du Jura sont mystérieux. Le Doubs, notamment. Ces cours d’eau ont des pertes, des résurgences, des existences souterraines, des mystères noyés par des lacs de barrage. On ne sait pas où ça ressort, on ne comprend pas tout. On doit pouvoir s’y perdre.

02. Aisne. L’Aisne n’est même pas l’affluent d’un fleuve, c’est juste un affluent de l’Oise, qui est lui un affluent de la Seine. Une rivière qui semble avoir raté son destin, parallèle en son cours supérieur à la Meuse, elle aurait pu devenir plus au Nord l’Escaut, au lieu d’être rabattu vers le Sud et étouffé par l’Oise. Si elle était la Meuse, son destin au-delà de Liège serait Rotterdam, premier port d’Europe. Si elle était l’Escaut, son destin au-delà de Valenciennes serait Anvers, deuxième porte d’Europe. Mais ce n’est que l’Aisne, qui finit dans l’Oise à Compiègne. Destin raté. Reste juste Retondes et son wagon où furent certes signés deux armistices.

03. Allier. Sous-préfecture : Vichy. Vichy devenue capitale à cause de sa capacité hôtelière, dit-on ; mais selon ce critère, pourquoi ne pas avoir pris Lourdes ? L’Allier, principal affluent de la Loire. Pourquoi la Loire est-elle la Loire, et pas l’Allier, en aval de Nevers ? Ce genre de débat m’a toujours fasciné. Les critères objectifs ne sont pas toujours respectés. Quel cours d’eau est l’affluent de l’autre ? La Saône ou le Rhône ? Le Doubs ou la Saône ? Le Mississippi ou le Missouri ? La Seine ou l’Yonne ? La Seine ou la Marne ? Le Rhin ou la Meuse — lesquels ?

04. Hautes-Alpes. Ou Alpes-de-Haute-Provence. Si c’est pas l’un c’est l’autre. 04 et 05. Ça doit être dans cet ordre. 04, Hautes-Alpes ; 05, Alpes-de-Haute-Provence. Drôles de noms. Pourquoi pas des noms de rivière ? La Durance ! L’énorme Durance ! La Durance qui mène d’Italie en Avignon, cette deuxième ou quatrième Rome ! La Durance est presque un fleuve, et on ne lui a pas donné de département ? Les Hautes-Alpes devraient être la Haute-Durance, et les Alpes-de-Haute-Provence la Basse-Durance ! Aux temps préhistoriques, il parait que la Durance ne remontait pas vers le Rhône, et avait son propre débouché sur la Méditerranée, c’était donc un fleuve de plein droit. En attendant, on a ces noms bizarres. Et, sauf erreur, on n’a même pas choisi les préfectures sur la Durance — Digne et Gap, au lieu de prendre Sisteron et Briançon. Il faudrait que je recherche sur le Web les origines de ces choix, de ces noms, le contexte de l’époque. Mais du fond de la piscine, je n’ai pas accès à Wikipedia.

06. Alpes-Maritimes. Un des départements les plus emblématiques de France. Nice ! A-t-on déjà fêté les 150 ans du rattachement, ou est-ce imminent ? Je ne suis plus sûr des dates. Nice Côte-d’Azur, deuxième aéroport du pays. Les Alpes-Maritimes, qui devraient s’appeler le Var, mais le Var en tant que département est plus loin, et ne touche plus le fleuve côtier. Je suppose que, avant le rattachement, le Var marquait la frontière, d’où le nom donné au département, ensuite rapetissé pour que le Comté de Nice devienne les Alpes-Maritimes. Était-ce d’ailleurs le nom initial de ce département ? A-t-on songé à rebaptiser le Var ? Il aurait pu devenir le Verdon, quoique le Verdon soit un peu excentré, mais c’aurait toujours été plus pertinent que garder le Var. Il faudrait que je me renseigne.

07. Ardèche. Petit affluent du Rhône. Comme la Drome en face. Et la Durance qui n’est pas un département. Aberrant. Ne pas perdre le compte de mes longueurs. Je veux faire mon kilométrage rond.

08. Ardennes. Charleville-Mézières et Sedan — quelle est la préfecture, quelle est la sous-préfecture ? Sedan, où, pour faire court, sont morts en 1870 le Deuxième Empire et en 1940 la Troisième République. Je me suis souvent demandé s’il allait se passer quelque chose en 2010, et apparemment il ne s’est rien passé à Sedan en 2010 — même si on s’apercevra peut-être avec le recul que le choix de l’austérité au printemps 2010 a scellé le destin de l’Europe, voire celui de la France, mais nous n’en sommes pas encore là. En attendant, les Ardennes ne sont pas un nom de rivière. Mais la Meuse y déroule des boucles magnifiques. Et la Meuse est-elle un fleuve ou une rivière ? Question de point de vue. Les Français sont ingrats, nous la traitons comme une simple rivière, nous lui faisons payer son très modeste bassin drainant en France.

09. Ah. Là, ça se complique. Des régions que je connais moins. 09, 10, 11, dans le désordre, Aude, Aube, Ariège. Je situe sur la carte, mais je n’y ai jamais été. Un petit affluent de la Garonne, un petit affluent de la Seine, un petit fleuve côtier. Et dire que la Durance, elle, n’a pas de département. Décidément je radote.

12. Aveyron. N’est-ce pas un des départements les plus vastes de France en superficie ? Et la rivière, dans quelle autre rivière se jette-t-elle ? Le Massif Central est par endroits un immense mystère, un far-west pour moi.

13. Bouches-du-Rhône. Marseille ! Quel nom étrange, Bouches-du-Rhône. A-t-il été changé en cours de route ? Sauf erreur, la Seine-Maritime s’appelait jadis Seine-Inférieure, jusqu’à ce que cela soit jugé péjoratif. La Loire-Atlantique fut-elle jadis la Loire-Inférieure ? La Gironde, elle, je crois, a toujours été la Gironde, pas question de parler de Bouches-de-la-Garonne ou de Garonne-Inférieure. Les mots sont importants. Qui les a choisi ? Comment ? Pourquoi ? On doit pouvoir trouver ça sur le Web.

C’est un billet en temps contraint, donc je m’arrête pour ce soir aux Bouches-du-Rhône, peut-être reprendrai-je un autre soir au Calvados.

Ce dimanche, j’ai donc fait mes longueurs de piscine, et il faut que je m’astreigne à les faire toutes les semaines. Et je reviendrai ainsi à mes départements et à mes rivières et à mes fleuves. Il faudrait que je trouve d’autres trucs. En attendant les départements et les rivières et les fleuves me conviennent. Les occasions de voyager sont suffisamment rares. Les occasions de rêver aussi, rêver d’être ailleurs, rêver de jouer avec les cours d’eau, rêver de jouer avec les cartes et les crayons de couleurs.

Bonne nuit.

Publicités
Cet article, publié dans géographie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Tous les commentaires seront les bienvenus.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s