Je n’aime plus Noël (2)

Noël est dans plus d’un mois, mais déjà les magasins débordent. Les affiches, les murs, les écrans, tout déborde de publicités et de propagande sur les « fêtes » qui arrivent. Tout cela dégouline, bave, se répand de partout.

J’ai déjà abordé ce thème.

Renaud, Hexagone, 1974 :

En décembre c’est l’apothéose
La grande bouffe et les p’tits cadeaux
Ils sont toujours aussi moroses
Mais y’a d’la joie dans les ghettos
La Terre peut s’arrêter d’tourner
Ils rat’ront pas leur réveillon
Moi j’voudrais tous les voir crever
Etouffés de dinde aux marrons

Noël est dans plus d’un mois, mais les catalogues, les publicités, le matraquage publicitaire, plus ou moins subtil, bat son plein. Il vous faut ceci, il vous faudra cela, préparez-vous, soyez prêts, ça sera la fête, ça sera la joie, il faudra des cadeaux, des cadeaux et encore des cadeaux. Toujours plus.

Ça dégouline de partout. C’est répugnant.

J’ai l’impression que c’est pire chaque année. Par exemple, les calendriers de Noël, avec un chocolat pour chaque jour. Je ne sais même plus si on dit encore calendriers de l’Avent. Il y en a de toutes marques et de toutes sortes, j’en ai même aperçu des thématiques, à la gloire des dernières starlettes ou des clubs de football, je ne me rappelle plus très bien. Je me demande s’ils ont déjà commencé à en sortir qui commencent le 1er novembre, ou le 1er octobre. Ou avec deux chocolats pour chaque jour. Ou un chocolat et un cadeau. Ou trois chocolats par jour. Ou un flash code à scanner chaque jour avec son smartphone pour marquer des points dans un jeu en ligne idiot. Il faut être créatif, non ? Il faut chercher la croissance avec les dents, non ?

Ma cave commence à être remplie. Ma femme est prévoyante, elle commence tôt. Il y a aussi les parents et les cousins lointains, à l’autre bout du pays, qu’on n’aura pas le temps d’aller voir, qu’on voit si peu et qui me manquent, qui n’auront pas la possibilité de venir, mais qui insistent pour envoyer quelque chose. Et chacun insiste pour savoir ce qu’il y a dans les lettres au Père Noël. Et chacun rajoute ainsi un bout de plastique et de métal, enfermé dans un amalgame de carton et de papier cadeau. Et les enfants auront encore plus d’objets. Ils ne sauront même pas qui leur a offert quoi, qui a voulu leur offrir quelque chose, qui a voulu faire un geste, témoigner d’un peu d’affection, envoyer un peu de tendresse. Les gens valent mieux que quelques objets, et pourtant ce soir-là il n’y aura que des objets.

Il y aura un énorme tas de matière dégoulinant devant le sapin. Overdose matérielle. Détresse spirituelle et affective.

Il y en aura de partout. Il y aura les DVDs qu’on n’aura pas le temps de regarder. Les livres qu’on n’aura pas le temps de lire. Les objets inutiles qui encombreront une étagère ou un placard, avant de traîner à la cave, puis de finir en déchetterie. Un nouvel iPhone devenu « indispensable » parce que iOS7 sur iPhone4 c’est juste infernal, on la sent vachement bien l’obsolescence programmée, mangez des pommes. Et plein de nouveaux machins plus ou moins inutiles, plus ou moins bruyants, laids ou vains. Mais il faut bien faire semblant. Toujours plus.

Il y aura aussi la bouffe qu’on ne prendra pas le temps d’apprécier, et qu’on appréciera d’autant moins qu’il y en aura trop. La bouffe et l’alcool qui achèveront de rendre malades des organismes fatigués par quatre mois de trime, usés par le stress, affaiblis par le froid, par le manque de lumière et les carences en vitamines. Overdose. Détresse.

Les lendemains de Noël sont sinistres. Les individus sont malades. Les poubelles débordent d’emballages. Les maisons sont en pagaille. L’hiver s’acharne. Il n’y a pas de joie, de bonheur, de tendresse, il n’y a que de la fatigue, de l’amertume, de la frustration.

Bref, la société matérialiste, la société de consommation comme on dit aussi, me dégoûte, un peu plus chaque année.

Je pense qu’elle dégoûte des millions de gens. Son seul ressort est de s’en prendre aux enfants, innocents et vulnérables. Sa vraie faiblesse est que les jeunes s’en détachent, peut-être, de plus en plus tôt.

Le Père Noël est une ordure.

Bonne nuit.

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Je n’aime plus Noël (2)

  1. Lisande dit :

    Quel discours pessimiste! Ne serait-ce que pour le mal être alimentaire, il suffit de penser des « petits » plats disposés dans de la jolie vaisselle mais des plats raffinés, parce que sortant de chez le traiteur ou de la cuisinière de Maman aux doigts de fée, pour marquer le coup. Qui a envie de se farcir la dinde tous les ans, le gibier inmangeable? En plus léger, le gratin et la viande sauce forestière ou le boudin et ses pommes chaudes selon qu’on est plus citadin ou plus rustique, et on peut y arriver!

    Quand au dégoulinement d’offres commerciales, j’en conviens, parfois c’est à vomir. Je réfléchis à mes cadeaux avant cette période, je fais mes achats en gardant l’oeil ouverts aux coffrets en tout genre et je ne vais pas plus loin. Je renouvèle mes décos quand j’en ai envie, pour le sapin ou les cadeaux, pas quand une nouvelle mode sort.

    Quant aux enfants qui ne comprennent pas encore que Noël, c’est le moment des retrouvailles (ils vivent encore, après tout, H24 avec leurs parents), à part leur donner de l’argent de poche toute l’année en petite quantité et réduire le quota de cadeaux à noël aux plus coûteux, utiles et désirés, je ne vois pas ce qu’on peut faire pour les détourner de cette manie matérialiste et cette avalanche mensongère de cadeaux. L’argent sur le compte pour les études aussi, ça peut clouer le bec: le cadeau est là mais inaccessible.

Tous les commentaires seront les bienvenus.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s