Europe Endless

Billet écrit en temps contraint

Où s’arrête l’Europe ?

Il y a un an, j’ai eu la chance de passer, pour raisons professionnelles, quelques jours à l’autre bout de l’Europe. C’est probablement ce qui m’est arrivé de mieux de toute l’année 2013. Il est peu probable que j’y retourne jamais. Cette idée me brise le cœur, mais c’est comme ça. C’est la vie.

Il y a une éternité, un siècle, il y a un an !

Il y a un an, l’Ukraine était à peu près stable, n’était pas encore submergée par le brouillard de la guerre. Il y a un an, le Donbass vivait en paix. Il y a un an, Louhansk, Donetsk, Slaviansk étaient des villes tranquilles, où des dizaines de milliers de gens n’imaginaient pas qu’ils devraient bientôt subir des bombardements, devoir choisir entre se cacher et fuir. Il y a un an, la Russie n’était pas diabolisée comme elle l’est désormais — même si la fuite d’Edward Snowden à Moscou avait commencé à irriter l’Empire. Il y a un an …

Nostalgia’s for geeks

L’autre bout de l’Europe. Comme la formule de Hari Seldon situant la Seconde Fondation « à l’autre bout de la galaxie » — Isaac Asimov, né entre 1919 et 1920, entre Biélorussie et Russie, ce n’est pas bien clair.

Où s’arrête l’Europe ?

Voilà une de mes questions obsessionnelles, une de ces nombreuses questions essentielles … mais dont j’ai parfois l’impression qu’elle n’intéresse que moi, parce que je ne connais presque personne avec qui en parler.

Où s’arrête l’Europe ? L’Europe, mon pays !

Où s’arrête l’Europe ? Où commence l’Asie ?

La Russie fait-elle partie de l’Europe ? Le monde russophone fait-il partie de l’Europe — la Biélorussie, l’Ukraine, peut-être dans quelques années la Novorossiya ? Et que dire du Caucase et de la Turquie ?

Le Prince de Metternich (1773 – 1859), grand architecte de l’Europe du Congrès de Vienne, qui tiendra selon le point de vue de 1830 à 1848, ou 1867, ou 1871, ou même 1914, ça se discute — Metternich donc, aurait dit, voyant le monde depuis la chancellerie de Vienne :

Asien beginnt auf der Landstraße, Wien.
L’Asie commence de l’autre côté de la Landstrasse à Vienne.

Konrad Adenauer (1876 – 1967), maire de Cologne, architecte et premier chancelier de la République Fédérale d’Allemagne (RFA) — vulgairement initialement appelée « Allemagne de l’Ouest » –, aurait dit, voyant le monde depuis Cologne :

Östlich der Elbe beginnt die asiatische Steppe.
A l’Est de l’Elbe commence la steppe d’Asie.

Charles de Gaulle (1890 – 1970) a laissé une formule plus célèbre, en tout cas en France, prononcée notamment dans un discours à Strasbourg le 23 novembre 1959 :

Oui, c’est l’Europe, depuis l’Atlantique jusqu’à l’Oural, c’est l’Europe, c’est toute l’Europe, qui décidera du destin du monde !

Ces grandes phrases ont chacune leur part de préjugés, de provocations et de paradoxes.

L’ordre européen selon Metternich s’appuyait fondamentalement sur la Russie, partie prenante du « Concert Européen » — et n’aurait pu voir le jour sans la défaite décisive de Napoléon en Russie.

L’Allemagne de l’Ouest construite par Adenauer a toujours eu vocation à absorber le reste de l’espace germanophone, même si le catholique Adenauer n’était pas mécontent de ne pas avoir à gérer la protestante Prusse, la laissant volontiers à la Russie.

Charles de Gaulle n’était fondamentalement préoccupé que par la France, et savait que son salut en Europe depuis Bismarck dépend d’une entente avec une Russie forte — ce que savaient Poincaré, Clemenceau et Briand, ce qu’ont voulu ignorer Laval, Daladier et Reynaud une fois Barthou assassiné, ce que plus personne ne sait dire aujourd’hui clairement sauf peut-être Jean-Pierre Chevènement.

Où s’arrête l’Europe ?

Qu’est-ce que l’Europe ?

La CEE s’est bâtie contre l’Union soviétique, mais elle n’a jamais prétendu être l’Europe unie, elle a toujours su qu’elle n’était au mieux qu’une moitié de l’Europe.

La Communauté Européenne est devenue Union Européenne avec le Traité de Maastricht (ratifié en France par le référendum du 20 septembre 1992).

L’UE se prétend être l’Europe unie. Et, depuis un an, pour des raisons absurdes, l’UE prétend se bâtir contre la Russie. C’est grotesque. C’est idiot. C’est dangereux. Mais ça peut séduire. Mais c’est idiot.

L’UE ainsi pervertie, ce n’est pas l’Europe. C’est juste un appendice de l’OTAN.

Je me souviens avoir lu à l’automne 2000 des pages magnifiques de Guy Sorman sur les confins de l’Europe de l’Est, alors que l’élargissement de l’UE se préparait. Je ne me souviens plus du fond, je me souviens de la brume. Et je me souviens du titre : « En attendant les barbares ». Il faudrait que je relise. Il y a tant de choses à relire.

Je me souviens de Mikhail Gorbatchev, à la fin des années 1980s, sa formule fétiche était « la maison commune européenne ». Par exemple, dans son discours du 6 juillet 1989, à Strasbourg :

Personne ne saurait être étranger à l’œuvre de l’édification de la paix en Europe. Tous les partenaires de cette entreprise sont égaux et chacun, y compris les pays neutres et non-alignés, assume sa part de responsabilité face à son peuple et face à l’Europe. La philosophie du concept de la maison européenne commune exclut toute probabilité d’un affrontement armé, toute possibilité de recourir à la force militaire employée par une alliance contre une autre, à l’intérieur des alliances, où que ce soit.

L’idée de « maison commune européenne » a disparu, le mot « commun », comme le nom « Communauté Européenne », ont eux aussi disparu, quelques années plus tard, comme s’il s’agissait d’exorciser tout mot ressemblant à « communisme ». Les mots sont importants. Les notions de « bien commun », d’ « intérêt commun », de « maison commune » ont totalement disparu dans ce triste machin égoïste et oligarchique qu’est devenu l’Union Européenne, nous y reviendrons sûrement.

Je me souviens de ces années, autour de 1990. Je me souviens de l’été 1990. Je me souviens de la formule prononcée à Berlin le 18 juin 1990 par James Baker, Secrétaire d’Etat des Etats-Unis, alors que se préparait la réunification de l’Allemagne :

Our objective is both a Europe whole and free, and a free Euro-Atlantic community that extends east from Vancouver to Vladivostok.

Je n’avais pas vu James Baker sur un écran depuis bien longtemps, mais je l’ai vu cet été, en juillet 2014, il était à Tbilissi, assistant aux obsèques d’Edouard Chevarnadze, son homologue soviétique pendant les grandes heures de 1989 à 1992. James Baker, ce patricien impeccable, ce Texan impassible et droit, toujours tiré à quatre épingles, n’a pas su, ce jour-là, retenir ses larmes. Ces deux hommes, avec quelques autres, ont réalisé une oeuvre historique extraordinaire. Ils ont fondé un monde en paix.

Mais les promesses de Baker à Chevarnadze ont été piétinées par les successeurs de Baker. Les projets de George H. W. Bush, Mikhail Gorbachev, Helmut Kohl et d’autres ont été pervertis ou passés dans les poubelles de l’Histoire. Il faudrait faire l’inventaire des erreurs, errements et paris perdus des années 1990s. On ne parle plus de « free Euro-Atlantic community », on veut des « trade and investment partnerships » et autres pactes d’Austerität, de Disziplin et de compétitivité — arrière les « communistes », place aux banksters !

Baker, Chevarnadze, Genscher, et même cette fripouille de Roland Dumas, et quelques autres, seront salués par l’Histoire comme les hommes qui ont géré pacifiquement la fin de l’Union Soviétique (et c’était pas gagné d’avance), et ouvert la voie à l’unification de l’Europe. Je crains que leurs lointains successeurs, les abrutis qui croient bâtir quelque chose en diabolisant la Russie, n’ouvrent la voie à de vraies catastrophes, et ne finissent jugés sévèrement par l’Histoire. Nous verrons bien.

Où s’arrête l’Europe ?

Nous terminons ce soir par Kraftwerk en 1977, à Düsseldorf, au cœur de l’Allemagne de l’Ouest :

Eleganz und Dekadenz
Europa Endlos
Elegance and Decadence
Europe Endless

Endless. Endlos. Sauf erreur, ça se traduit bien par « sans fin » ou « infini ». Suivant le contexte. Ca ne veut pas forcément dire la même chose. L’absence de limite ne veut pas forcément dire l’extension sans fin. Il faudrait parler mathématiques, topologie, fractales.

Il faudrait reprendre la problématique de la longueur de la côté de la Bretagne telle que posée par Benoît Mandelbrot à l’origine de la théorie des fractales : plus on descend dans l’échelle de mesure, plus la longueur mesurée est grande. Il faudrait creuser ça.

Increasingly, the mathematics will demand the courage to face its implications.

Où s’arrête l’Europe ?

L’Europe, de Brest (Bretagne) à Brest-Litovsk (Biélorussie) ?

Endless. En anglais, sans fin. Without an end. Mais le mot « end » en anglais, comme le mot « fin » en français, peut avoir au moins deux sens : d’une part, la limite, la frontière ; d’autre part, l’objectif, le but. On the one hand, the limit, the border; on the other hand, the objective, the purpose.

Je ne sais pas si cette dualité existe en allemand.

Mais elle me parait essentielle pour réfléchir au destin de l’Europe. Jusqu’où ? Pourquoi ? Les deux sont liés. Limit. Purpose. Il faudrait creuser ça.

We are not here because we are free; we are here because we are not free. There is no escaping reason, no denying purpose, for as we both know, without purpose we would not exist. It is purpose that created us, purpose that connects us, purpose that pulls us, that guides us, that drives us; it is purpose that defines us, purpose that binds us. We are here because of you, Mr. Anderson. We’re here to take from you what you tried to take from us. Purpose.

Bonne nuit.

Publicités
Cet article, publié dans Europe, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Tous les commentaires seront les bienvenus.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s