La domination de la pensée magique

Essayons une dichotomie.

Il y a d’un côté ceux qui ont été éduqués à la puissance du verbe sur les hommes.

Et il y a d’un autre côté ceux qui ont appris l’impuissance du verbe sur les choses.

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu.
Il était au commencement en Dieu.
Tout par lui a été fait, et sans lui n’a été fait rien de ce qui existe.
En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes.

Ceux qui ont été éduqués à la puissance du verbe, pensent que le monde est facilement malléable. Au fond, il suffit de vouloir. Il suffit de dire. Il suffit de dire pour façonner le monde et pour atteindre des objectifs. Il suffit d’affirmer, d’asséner, de répéter. Il suffit de convaincre, ou de manipuler, ou d’intimider. Il suffit de connaître les lois, ou de connaître les juges.

Il n’est pas de règle qu’on ne puisse truquer. Il n’est pas de jeu où on ne puisse tricher.

Ceux-ci croient qu’ils peuvent tout plier à leur volonté. Les seules réalités qui les intéressent sont humaines, il suffit donc de savoir manipuler les humains pour changer la réalité.

Ceux-ci ont étudié, par exemple, le droit, les sciences politiques, les techniques administratives, la communication, le commerce, la vente.

Ils croient au leadership, et donc à l’inégalité entre les leaders et les suiveurs.

En face, ceux qui ont appris l’impuissance du verbe, pensent que le monde n’est pas facilement malléable. Vouloir ne suffit pas. Dire ne suffit pas. Le monde est lourd, le monde est compliqué, le monde est difficile à comprendre, le monde est difficile à mettre en mouvement.

Ceux-là ont en général étudié les sciences — les sciences « dures », type physique ou biologie, aussi bien que les sciences « molles », type anthropologie ou sociologie. Les sciences étudient leurs objets, pour essayer d’en comprendre le fonctionnement, les ressorts, les dynamiques, les variables pertinentes, pour essayer d’en établir les lois, mesurables, vérifiables, reproductibles, tangibles — mais in fine inéluctables.

Ceux-là ont l’habitude que les lois scientifiques dictent des limites, définissent des impossibilités, contre lesquelles aucune volonté, aucun discours, aucune manipulation ne pourront jamais rien.

Ils croient à l’universalité, et donc à l’égalité de tous devant les lois scientifiques. Ils croient à l’humilité.

Essayons de les nommer.

Ceux qui ont été éduqués à la puissance du verbe sur les hommes, appelons-les des magiciens.

Ceux qui ont appris l’impuissance du verbe sur les choses, appelons-les des savants.

Regardons maintenant l’état de notre petit monde en ce début du XXIème siècle.

Qui dirige ce petit monde ?

Mon impression, ma théorie est que les magiciens se sont répandus partout, alors que les savants sont progressivement évincés.

De nos jours, les savants sont quasiment absents des gouvernements, et ils sont de plus en plus rares dans les entourages des gouvernements — sauf en République Populaire de Chine, dont la classe dirigeante est, parait-il, peuplée d’ingénieurs.

Les magiciens sont partout. Qu’est-ce que Donald Trump, sinon un grand sorcier du verbe ?

Les magiciens colonisent les sommets.

Je pense aussi que c’est une caractéristique de notre époque. Dans des époques antérieures, on voit des savants présents, sinon dans les gouvernements, au moins dans les entourages des gouvernements, et dans d’autres types d’institutions et lieux de pouvoir. J’irai même jusqu’à suggérer que certains âges d’or s’expliquent en partie parce que des savants ont pu surnager sinon supplanter des magiciens. Il faudrait se pencher sur les grandes heures de la République Américaine, de Benjamin Franklin à George Marshall ou John Kenneth Galbraith. Ou sur la Troisième République Française. Ou sur l’Angleterre newtonienne. Ou sur le Siècle d’Or des Pays-Bas.

Je suis né trop tard dans un monde trop antique

Alors de nos jours, les savants se raréfient au sommet des gouvernements, des entreprises, des médias et des institutions de toutes sortes. Et les magiciens, grands et petits, prolifèrent. Typiquement les petits Présidents et les petits Premiers Ministres en France.

Les savants ont les pieds sur terre, et savent que la gravité existe. Les magiciens prétendent échapper aux lois telles que les lois de la gravitation universelle.

The sky is the limit.

Dans les grosses organisations, on connaît le principe de Peter : Tout individu tend à s’élever à son niveau d’incompétence ; tant qu’il est compétent, il monte ; dès qu’il est incompétent, il ne monte plus.

Il y a probablement un principe similaire, favorisant les magiciens aux dépens des savants. Tant que l’individu est plus « magicien » que ses pairs, il monte. Dès qu’il se retrouve cerné d’individus plus « magiciens » que lui, il ne monte plus.

Ce n’est pas tellement que la connaissance, notamment scientifique, est méprisée. C’est l’humilité, la modestie, l’honnêteté qu’elle induit. C’est la conscience qu’il y a des lois avec lesquelles on ne peut pas tricher, qu’il y a des limites qu’on ne peut pas franchir, qu’il y a toutes sortes de choses contre lesquelles la volonté est vaine. C’est le refus intuitif de la « can-do » attitude. C’est l’instinct qui pousse à se demander si quelque chose est possible, avant de se lancer pour vendre. C’est le choix de réfléchir avant de parler.

Bref, face à la pensée « magique », la pensée « savante » n’a aucune chance.

La notion de « pensée magique » est en général considérée comme de portée limitée. Ainsi la fiche Wikipedia explique :

La pensée magique est une expression définissant une forme de pensée qui s’attribue la puissance de provoquer l’accomplissement de désirs, l’empêchement d’événements ou la résolution de problèmes sans intervention matérielle.

Ce type de pensée se manifeste principalement au cours de l’enfance et est, à l’âge adulte, appréhendé par la médecine comme un symptôme d’immaturité ou de déséquilibre psychologique.

Peut-être le succès de la « pensée magique » dans notre époque est-elle liée avec son infantilisation croissante, entre gamification et disneyification.

En tout cas, je pense que la « pensée magique », la pensée des « magiciens », la pensée de ceux qui croient à la puissance du verbe est beaucoup plus diffusée qu’on ne le croit. Je pense que la pensée magique domine ce petit monde.

Dans « Blue Mars », Kim Stanley Robinson a glissé cette remarque :

« Ah yes, » Michel said. « Magical thinking — it’s a very persistent form of thinking. Never let your rationalism blind you to the fact that most of our thinking is magical thinking. »

Je pense que la pensée magique est une des caractéristiques importantes des maîtres actuels de ce petit monde, et que, faute de mieux, elle nous conduira — qu’elle nous conduit déjà à l’abîme.

Mais peut-être est-ce parce que je suis, à une très modeste échelle, dans la catégorie des « savants ». Je crois qu’il y a des limites.

Je crois à la gravitation universelle. Je crois à la thermodynamique. Je crois à l’entropie. Je crois que certaines ressources naturelles ne sont pas inépuisables. Je crois au « pic pétrolier », et aux pics des « terres rares », et à d’autres. Je crains le changement climatique.

Je crois qu’il y a des choses avec lesquelles on ne peut pas négocier, qu’on ne peut pas manipuler, qu’on ne peut pas intimider.

Je crois que l’essentiel du monde qui nous entoure échappe à la simple volonté humaine.

Je crains la fatalité.

Je ne crois pas aux miracles.

Et, voyant le monde aux mains de « magiciens » qui ne s’encombrent pas de tels scrupules, je me demande comment tout ça tient encore debout.

Et, au fond, j’espère que je me trompe.

— Do not try and bend the spoon. That’s impossible. Instead… only try to realize the truth.
— What truth?
— There is no spoon.
— There is no spoon?
— Then you’ll see, that it is not the spoon that bends, it is only yourself.

Bonne nuit.

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Tous les commentaires seront les bienvenus.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s