Citations – Mars 2020

C’est la deuxième fois que je partage sur ce blog mon carnet de citations.

La première fois, c’était à propos du mois de juillet 1914. J’espère que la crise ouverte en mars 2020 ne dégénérera pas, comme celle de juillet 1914.

Quelques points de méthode :

  • J’ai trié par ordre chronologique les citations effectivement datées de 2020.
  • J’ai laissé celles venant d’autres périodes à la date où elles ont atterri sur mon carnet, avec la mention [Carnet].
  • Les traductions en français, sauf exception, n’engagent que moi.

C’est forcément incomplet, partial et partiel. Il aurait fallu toutes les sourcer, mais le temps passe trop vite. Il faudrait toutes les contextualiser, mais le temps passe trop vite. Le temps, c’est ce qui manque le plus.

Extrait de mon carnet de citations

Mardi 17 décembre 2019 – Banderole d’hospitaliers manifestants :

L’État compte les sous. On va compter les morts.

Jeudi 2 janvier 2020 – [Carnet] Dan Simmons, dans ‘Olympos’, 2005 :

‘It’s as if all of its space-time probability matrices have entered some vortex, some region of self-induced chaos.’ ‘What does that have to do with Proust?’

‘C’est comme si toutes les matrices de probabilité de l’espace-temps étaient entrées dans une sorte de vortex, une zone de chaos auto-induit.’ ‘Quel est le rapport avec Proust ?’

Mardi 14 janvier 2020 – David Mackie et Jessica Murray, économistes à la banque JP Morgan, dans un papier de recherche de cette éminente institution financière, cité dans The Guardian en date du 20 février 2020 :

Although precise predictions are not possible, it is clear that the Earth is on an unsustainable trajectory. Something will have to change at some point if the human race is going to survive.

Même si des prévisions précises ne sont pas possibles, il est clair que la Terre est sur une trajectoire non-soutenable. Quelque chose va devoir changer tôt ou tard pour que la race humaine puisse survivre.

Vendredi 24 janvier 2020 – Agnès Buzyn, Ministre de la Santé :

Le risque de propagation est modéré voire quasi nul depuis le confinement de Wuhan.

Dimanche 26 janvier 2020 – Agnès Buzyn, Ministre de la Santé :

Nous avons des dizaines de millions de masques en stock en cas d’épidémie, ce sont des choses qui sont d’ores et déjà programmées. Si un jour nous devions proposer à telle ou telle population ou personne à risque de porter des masques, les autorités sanitaires distribueraient ces masques aux personnes qui en auront besoin.

Mercredi 29 janvier 2020 – Louis Gautier, ancien secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale, cité dans L’Obs en date du 17 mars 2020 :

Je ne comprends pas : pourquoi n’ont-ils pas encore déclenché le plan pandémie ? On perd un temps précieux ! (…) Les risques de contagion sont très élevés et ce virus semble très problématique, on devrait donc appliquer tout de suite en France les premiers échelons du plan.

Jeudi 30 janvier 2020 – [Carnet] Donald Tusk, président du Conseil Européen de 2014 à 2019, interviewé le 13 juin 2016 par le tabloid allemand Bild, soit dix jours avant le vote du Brexit :

As a historian I fear Brexit could be the beginning of the destruction of not only the EU but also Western political civilisation in its entirety.

En tant qu’historien, j’ai peur que le Brexit ne soit le début, non seulement de la destruction de l’Union Européenne, mais aussi de la destruction de la civilisation politique occidentale toute entière.

Mardi 11 février 2020 – Emmanuel Macron, managing director de la business unit France, aux députés LREM réunis en séminaire d’entreprise :

Si les professionnels, ce sont ceux qu’on a virés il y a deux ans et demi, et que les amateurs c’est vous, alors soyez fiers d’être amateurs !

  • Des amateurs… En effet, on a vu.

Vendredi 14 février 2020 – Nancy Pelosi, présidente (« speaker ») de la Chambre des Représentants, accompagnant exceptionnellement la délégation étasunienne à la « Munich Sicherheitskonferenz » (conférence annuelle sur la sécurité à Munich), et tant pis pour le Piège de Thucydide :

China is seeking to export its digital autocracy through its telecommunication giant Huawei. Nations cannot cede our telecommunication infrastructure to China for financial expediency. Such an ill-conceived concession would only embolden Xi [Jinping] as he undermines democratic values, human rights, economic independence and national security. [Chinese domination of 5G] would be to choose autocracy over democracy. We must instead move to an internationalization.

La Chine tente d’exporter sa dictature numérique à travers le géant des télécoms Huawei. Les nations ne doivent pas céder leurs infrastructures de télécommunication à la Chine par facilité financière. Une telle concession inconsidérée ne ferait que renforcer Xi Jinping alors qu’il met en péril les valeurs démocratiques, les droits de l’Homme, l’indépendance économique et la sécurité nationale. La domination chinoise de la 5G serait choisir la dictature plutôt que la démocratie. Au lieu de cela, nous devons aller vers l’internationalisation.

  • Rappelons que, ce mois-ci, plusieurs centaines de millions de Chinois avaient été placés en « confinement ». Chacun ses priorités…

Vendredi 21 février 2020 – Bernie Sanders, alors qu’il était sur le point de remporter la primaire démocrate et de renverser la table aux Etats-Unis :

I welcome the hatred of the crooks who destroyed our economy.

Je suis heureux d’être haï par les escrocs qui ont détruit notre économie.

  • #BernieOrBust

Lundi 24 février 2020 – Donald Trump :

The Coronavirus is very much under control in the USA. We are in contact with everyone and all relevant countries. CDC & World Health have been working hard and very smart. Stock Market starting to look very good to me!

Le coronavirus est complètement sous contrôle aux Etats-Unis. Nous sommes en contact avec tout le monde et tous les pays pertinents. Le CDC et l’OMS ont travaillé très dur et très intelligemment. La Bourse me semble aller beaucoup mieux !

  • Chacun ses priorités… Pour l’anecdote, le 24 février, le Dow Jones a clôturé à environ 28.000 points. Un mois plus tard, il était à 20.700 points.

Mardi 25 février 2020 – Nicolas Turquois, député Modem, rapporteur du projet de loi sur les retraites, aux députés des oppositions ayant l’outrecuidance de s’opposer à ce projet de loi :

La République c’est nous, et vous, vous n’êtes rien.

Mardi 25 février 2020 –Larry Kudlow, économiste au service du régime Trump (“National Economic Council Director”) :

I just want to say, though, as far as the U.S. is concerned, when you look at this, I mean, you have a little higher head count on the infections because of the cruise ship people coming off. We have contained this. We have contained this. I won’t say airtight, but pretty close to airtight. We have done a good job in the United States. Hats off to our public health people.

Je voudrais juste faire remarquer que, pour ce qui concerne les Etats-Unis, si vous y regardez de près, nous avons juste un décompte d’infections un petit plus élevé à cause des gens qui sont descendus de ce bateau de croisière. Nous avons contenu le virus. Nous l’avons arrêté. Je ne vais pas dire, complètement, mais vraiment presque complètement. Nous avons fait du bon travail aux Etats-Unis. Félicitations aux responsables de la santé publique.

Mercredi 26 février 2020 – Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, devant la commission des Affaires sociales du Sénat :

Il n’y a pas de sujet de pénurie.

Mardi 3 mars 2020 – Agnès Buzyn, sur France 2 :

J’ai préparé évidemment en tant que ministre l’arrivée de ce virus bien avant qu’il n’arrive en France en réalité, puisque nous avons, dès que l’épidémie a augmenté en Chine, travaillé à avoir des stocks de masques, faire des commandes, vérifier que les services de réanimation avaient le nombre de machines suffisantes. Tout cela a été préparé en amont. Le stade 3 est prêt.

  • Selon mes sources, c’est dans Le Monde en date du 22 février 1988, que Jacques Chirac avait livré à la postérité cette phrase définitive : « Les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent. »

Vendredi 6 mars 2020 – Eric Le Boucher, dans Les Echos :

Le coronavirus va tuer plus de PME que d’êtres humains.

Vendredi 6 mars 2020 – Emmanuel Macron, cité par BFMTV People (si, si, ça existe) :

La vie continue. Il n’y a aucune raison, mis à part pour les populations fragilisées, de modifier nos habitudes de sortie.

Samedi 7 mars 2020 – [Carnet] Ludwig Wittgenstein, dans ‘Logisch-Philosophische Abhandlung’, 1921 :

Die Grenzen meiner Sprache bedeuten die Grenzen meiner Welt.

Les limites de mon langage signifient les limites de mon univers.

Mercredi 11 mars 2020 – [Carnet] Marie Curie :

Dans la vie, rien n’est à craindre, tout est à comprendre.

Jeudi 12 mars 2020 – Yves Calvi, dans son émission télévisée de propagande quotidienne :

Je vais choquer tout le monde en disant ça, mais la pleurniche permanente hospitalière fait qu’on est en permanence au chevet de notre hôpital.

Jeudi 12 mars 2020 – Christine Lagarde, présidente de la Banque Centrale Européenne (BCE), pendant une conférence de presse :

We are not here to close spreads. This is not the function or the mission of the ECB. There are other tools for that and other actors to deal with those issues.

Nous ne sommes pas là pour gérer les spreads (écarts de taux entre pays « forts » type Allemagne et pays « faibles » type Italie). Ce n’est pas la fonction ou la mission de la BCE. Il existe d’autres outils pour cela, et d’autres acteurs qui gèrent cela.

Jeudi 12 mars 2020 – Christine Lagarde, à la chaîne CNBC, quelque temps après la conférence de presse – propos annexés au compte-rendu officiel de la dite conférence de presse :

I am fully committed to avoid any fragmentation in a difficult moment for the euro area. High spreads due to the coronavirus impair the transmission of monetary policy.

Je suis pleinement engagée pour éviter toute fragmentation de la zone euro à ce moment difficile. Des spreads élevés dus au coronavirus empêchent la transmission de la politique monétaire.

Vendredi 13 mars 2020 – [Carnet] Roland Barthes, dans ‘Mythologies’, 1957 :

La science va vite et droit en son chemin ; mais les représentations collectives ne suivent pas, elles sont des siècles en arrière, maintenues stagnantes dans l’erreur par le pouvoir, la grande presse et les valeurs d’ordre.

Vendredi 13 mars 2020 – Emmanuel Todd, dans Le Figaro :

Je ne considère pas que le discours collapsologiste puisse nous aider à résoudre nos problèmes. Pour moi, les collapsologues sont des individus très fatigués qui savent d’avance qu’ils n’auront pas la force d’affronter les problèmes qui viennent. L’écologie pourrait nous aider en revanche à réhabiliter la notion de sobriété, un peu sur le mode de l’Europe du Nord.

Samedi 14 mars 2020 – [Carnet] Jean-Paul II, lors de son intronisation à Rome, le dimanche 22 octobre 1978 :

Fratelli e Sorelle! Non abbiate paura di accogliere Cristo e di accettare la sua potestà!
Aiutate il Papa e tutti quanti vogliono servire Cristo e, con la potestà di Cristo, servire l’uomo e l’umanità intera! Non abbiate paura! Aprite, anzi, spalancate le porte a Cristo! Alla sua salvatrice potestà aprite i confini degli Stati, i sistemi economici come quelli politici, i vasti campi di cultura, di civiltà, di sviluppo. Non abbiate paura! Cristo sa ‘cosa è dentro l’uomo’. Solo lui lo sa!

Frères et sœurs, n’ayez pas peur d’accueillir le Christ et d’accepter son pouvoir !
Aidez le Pape et tous ceux qui veulent servir le Christ et, avec la puissance du Christ servir l’homme et l’humanité entière ! N’ayez pas peur ! Ouvrez, ouvrez toutes grandes les portes au Christ ! À sa puissance salvatrice ouvrez les frontières des États, les systèmes économiques et politiques, les immenses domaines de la culture, de la civilisation, du développement. N’ayez pas peur ! Le Christ sait « ce qu’il y a dans l’homme » ! Et lui seul le sait !

  • L’incantation « N’ayez pas peur ! » de Karol Wojtyla lors de son intronisation comme Pape de l’Eglise Catholique est un moment important de l’histoire du XXème siècle, au même titre que le « The only thing we have to fear, is fear itself. » de Franklin Delano Roosevelt lors de son intronisation comme Président des Etats-Unis d’Amérique. Le discours de Roosevelt est sur mon carnet à la date du samedi 14 novembre 2015. Celui de Jean-Paul II y est maintenant à la date du samedi 14 mars 2020. J’essaie d’éviter les doublons.

Dimanche 15 mars 2020 – [Carnet] Extrait de « L’Âge de Glace 2 », film sorti en 2006 :

Le dodo n’a jamais froid !
La fin du monde ne passera pas !

Lundi 16 mars 2020 – [Carnet] Michel Foucault :

Le pouvoir est domination : tout ce qu’il peut faire, c’est interdire, et tout ce qu’il peut commander, c’est l’obéissance.

Lundi 16 mars 2020 – Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur Général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) :

We have a simple message for all countries: Test, test, test. Test every suspected case. If they test positive, isolate them and find out who they have been in contact with two days before they developed symptoms and test those people, too.

Nous avons un message simple pour tous les pays : Testez, testez, testez. Testez tout cas suspect. Ceux que vous testez positifs, isolez-les et trouvez avec qui ils ont été en contact dans les deux jours précédents l’apparition des symptômes, et testez ces gens aussi.

Mardi 17 mars 2020 – Agnès Buzyn, dans Le Monde :

Quand j’ai quitté le ministère, je pleurais parce que je savais que la vague du tsunami était devant nous. Je suis partie en sachant que les élections n’auraient pas lieu. (…) Depuis le début je ne pensais qu’à une seule chose : au coronavirus. On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade.

Mercredi 18 mars 2020 – Norm McDonald, humoriste canadien, cité dans un papier édifiant de Wired daté du 29 mars 2020, et intitulé « This Is the ‘Cozy Catastrophe’ Americans Have Always Wanted » autrement dit « Ceci est la ‘catastrophe douillette’ que les Américains ont toujours souhaité » :

It comes at a good time when we’re all quarantined. We know how to live like that, right? We got our magic phones and computers and everything. I don’t need no fucking people. The last step between us and happiness is people.

C’est un bon moment pour se retrouver en quarantaine. Nous savons tous comment vivre un truc pareil, non ? Nous avons nos téléphones magiques, et des ordinateurs, et tout le reste. Nous n’avons pas besoin de putains de gens. Le dernier obstacle entre nous et le bonheur, c’est les gens.

  • Combien de gens auront adoré cette période de « confinement » ? Combien de gens préfèrent vivre exclusivement derrière leurs écrans et leurs portes ?

Mercredi 18 mars 2020 – Donald Trump, président des Etats-Unis d’Amérique :

It’s not racist at all. It comes from China, that’s why. Comes from China. I want to be accurate.

Ce n’est pas du tout raciste. Ça vient de Chine, voilà tout. Ça vient de Chine. Je veux être précis.

  • La diplomatie étasunienne aurait bloqué tout projet de communiqué du G7 en exigeant que le Covid-19 y soit nommé par une expression telle que « le virus chinois » ou « le virus de Wuhan ». Utiliser ces expressions est devenu un énième marqueur identitaire pour l’extrême-droite étasunienne, et ses sympathisants en Europe.

Jeudi 19 mars 2020 – [Carnet] Raoul Vaneigem :

Le secret d’une autorité, quelle qu’elle soit, tient à la rigueur inflexible avec laquelle elle persuade les gens qu’ils sont coupables.

Samedi 21 mars 2020 – [Carnet] Friedrich Hayek, dans ‘El Mercurio’, 1981 :

Well, I would say that, as long-term institutions, I am totally against dictatorships. But a dictatorship may be a necessary system for a transitional period. At times it is necessary for a country to have, for a time, some form or other of dictatorial power. As you will understand, it is possible for a dictator to govern in a liberal way. And it is also possible for a democracy to govern with a total lack of liberalism. Personally I prefer a liberal dictator to democratic government lacking liberalism. My personal impression – and this is valid for South America – is that in Chile, for example, we will witness a transition from a dictatorial government to a liberal government. And during this transition it may be necessary to maintain certain dictatorial powers, not as something permanent, but as a temporary arrangement.

Je dirais que je suis contre les dictatures, en tant qu’institutions à long-terme. Mais une dictature peut être un système nécessaire pour une période de transition. Parfois, il est nécessaire qu’un pays ait, pour un certain temps, une forme ou une autre de pouvoir dictatorial. Comme vous le savez, il est possible pour un dictateur de gouverner de manière libéral. Et il est aussi possible pour une démocratie de gouverner avec une absence totale de libéralisme. Personnellement je préfère un dictateur libéral à un gouvernement démocratique manquant de libéralisme. Mon impression personnelle – et ça s’applique à l’Amérique du Sud – est qu’au Chili, par exemple, nous allons observer une transition d’un gouvernement démocratique vers un gouvernement libéral. Et pendant cette transition, il pourra être nécessaire de conserver certains pouvoirs dictatoriaux, pas comme quelque chose de permanent, mais comme un arrangement temporaire.

Dimanche 22 mars 2020 – [Carnet] Albert Camus, dans « La Peste », 1947 (extrait déjà repris sur ce blog) :

Nos concitoyens à cet égard étaient comme tout le monde, ils pensaient à eux-mêmes, autrement dit ils étaient humanistes : ils ne croyaient pas aux fléaux. Le fléau n’est pas à la mesure de l’homme, on se dit donc que le fléau est irréel, c’est un mauvais rêve qui va passer. Mais il ne passe pas toujours et, de mauvais rêve en mauvais rêve, ce sont les hommes qui passent, et les humanistes en premier lieu, parce qu’ils n’ont pas pris leurs précautions. Nos concitoyens n’étaient pas plus coupables que d’autres, ils oubliaient d’être modestes, voilà tout, et ils pensaient que tout était encore possible pour eux, ce qui supposait que les fléaux étaient impossibles. Ils continuaient de faire des affaires, ils préparaient des voyages et ils avaient des opinions. Comment auraient-ils pensé à la peste qui supprime l’avenir, les déplacements et les discussions ? Ils se croyaient libres et personne ne sera jamais libre tant qu’il y aura des fléaux.

Lundi 23 mars 2020 – Dan Patrick, lieutenant-gouverneur du Texas, sur Fox News (extrait déjà repris sur ce blog) :

My message: let’s get back to work, let’s get back to living, let’s be smart about it, and those of us who are 70-plus, we’ll take care of ourselves. (…) Don’t sacrifice the country. Don’t do that. (…) I don’t want the whole country to be sacrificed. I’ve talked to hundreds of people… and everyone says pretty much the same thing: We can’t lose our whole country. (…) We’re having an economic collapse. We’re going to be in a total collapse, recession, depression, collapse in our society if this goes on for another several months. As the president said, the mortality rate is so low. Do we have to shut down the entire country for this? I think we can get back to work.

Mon message : retournons au travail, retournons vivre, soyons intelligents, et ceux d’entre nous qui ont plus de 70 ans, nous saurons prendre soin de nous-mêmes. (…) Ne sacrifiez pas le pays. Ne faites pas ça ! (…) Nous faisons face à un effondrement économique. Nous allons vers un effondrement total, récession, dépression, effondrement dans notre société si ça continue comme ça encore quelques mois. Comme l’a dit le président, le taux de mortalité est tellement faible. Devons-nous arrêter le pays tout entier pour ça ? Je crois que nous pouvons retourner au travail.

Lundi 23 mars 2020 – Richard A. Epstein, intellectuel néo-libéral convaincu de l’infaillibilité du Saint-Marché et de la nocivité de toute forme d’intervention étatique :

Progressives think they can run everyone’s lives through central planning, but the state of the economy suggests otherwise. Looking at the costs, the public commands have led to a crash in the stock market, and may only save a small fraction of the lives that are at risk.

Les progressistes pensent qu’ils peuvent gérer la vie de tous à travers la planification centrale, mais l’état de l’économie suggère le contraire. Si on considère les coûts, les politiques publiques ont causé un krach sur le marché des actions, et pourraient ne sauver qu’une petite fraction des vies qui sont à risque.

Mardi 24 mars 2020 – Donald Trump :

Easter’s a very special day for me. Wouldn’t it be great to have all of the churches full? You’ll have packed churches all over our country. I think it would be a beautiful time.

Pâques c’est très important pour moi. Est-ce que ça ne serait pas formidable d’avoir toutes les églises remplies ? Vous auriez des églises pleines de monde dans tout notre pays. Je pense que ce serait un moment magnifique.

  • Donald Trump est l’idole des chrétiens évangéliques. Cet homme a eu cinq enfants avec trois femmes différentes, qu’il a toutes humiliées de diverses manières, on ne sait combien de maîtresses il a collectionnées, même s’il y a au moins une star du porno, etc. Mais il est l’idole des chrétiens évangéliques. Il ne veut pas les décevoir. Il est leur candidat pour les prochaines élections présidentielles. Oui, ce monde est sérieux.

Mercredi 25 mars 2020 – Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement français :

Nous n’entendons pas demander à un enseignant qui aujourd’hui ne travaille pas, compte tenu de la fermeture des écoles, de traverser toute la France pour aller récolter des fraises gariguettes.

Mercredi 25 mars 2020 – Jared Kushner, gendre de Donald Trump, et à ce titre chargé de missions exceptionnelles :

I have all this data about I.C.U. capacity. I’m doing my own projections, and I’ve gotten a lot smarter about this. New York doesn’t need all the ventilators.

J’ai toutes les données sur les unités de soins intensifs. J’ai fait mes propres projections, et je suis devenu beaucoup plus malin là-dessus. New York n’a pas besoin de tous ces respirateurs.

Mercredi 25 mars 2020 – Yanis Varoufakis, cité par « The Telegraph » :

A political clash is unavoidable. Not even centrist politicians in Rome can acquiesce any longer. (…) I don’t think the EU is capable of doing anything to us other than harm. I opposed Brexit but I have now reached the conclusion that the British did the right thing, even if they did it for the wrong reason.

Un clash politique est inévitable. Même des politiciens centristes à Rome ne peuvent plus accepter tout cela. (…) Je ne pense pas que l’Union Européenne soit capable de faire quoi que ce soit, à part nous faire du mal. J’étais opposé au Brexit, mais ma conclusion est désormais que les Britanniques ont pris la bonne décision, même s’ils l’ont prise pour de mauvaises raisons.

Mercredi 25 mars 2020 – Patrick Cohen, journaliste français bon chic bon genre, dans son émission télévisée de propagande quotidienne :

C’est un terrible constat. S’il y a une guerre, il n’y a plus d’union sacrée. En l’espace de quelques jours, la perte de confiance à l’égard du président, du gouvernement, des politiques, des médias et de toutes paroles officielles est importante et brutale. (…) Il y a un début de GiletJaunisation de cette crise pour laquelle le président, le gouvernement, par leurs erreurs ou leurs mensonges ont une part de responsabilité.

Vendredi 27 mars 2020 – Antonio Costa, Premier Ministre du Portugal, à propos de Woepke Hoekstra, Ministre des Finances des Pays-Bas, à la suite d’une réunion pénible de l’Eurogroup :

Esse discurso é repugnante no quadro de uma União Europeia. E a expressão é mesmo essa. Repugnante. (…) Não foi a Espanha que criou o vírus.

Ce discours est répugnant dans le cadre de l’Union Européenne. C’est le mot. Répugnant. (…) Ce n’est pas l’Espagne qui a créé ce virus.

Vendredi 27 mars 2020 – Sergio Mattarella, Président de la République Italienne, dans un discours à la nation italienne :

Mi auguro che tutti comprendano appieno, prima che sia troppo tardi, la gravità della minaccia per l’Europa. La solidarietà non è soltanto richiesta dai valori dell’Unione ma è anche nel comune interesse.

J’espère que tout le monde comprend bien, avant qu’il ne soit trop tard, la gravité de la menace pour l’Europe. La solidarité n’est pas seulement requise par les valeurs de l’Union, elle est également dans l’intérêt commun.

Samedi 28 mars 2020 – [Carnet] Zoé Sagan, dans ‘Kétamine’ :

Vous avez inventé les mots de hasard et de coïncidence pour y intégrer tout ce que vous ne pouvez pas comprendre.

Samedi 28 mars 2020 – Edouard Philippe, Premier Ministre de la République Française :

Je ne laisserai personne dire qu’il y a eu du retard sur la prise de décision du confinement.

  • Le Premier Ministre, contrairement au Président de la République, ne bénéficie d’aucune immunité constitutionnelle.

Lundi 30 mars 2020 – [Carnet] Nassim Nicholas Taleb, dans ‘The Black Swan’, 2007 :

Globalization creates interlocking fragility, while reducing volatility and giving the appearance of stability. In other words it creates devastating Black Swans.

La mondialisation crée des fragilités inter-connectées, tout en réduisant la volatilité et en donnant l’apparence de la stabilité. En d’autres termes, elle crée des Cygnes Noirs dévastateurs.

Mardi 31 mars 2020 – Gail Collins, dans The New York Times :

There is no situation so bad that Donald Trump can’t make it worse.

Il n’existe pas de situation tellement mauvaise que Donald Trump ne puisse pas la rendre pire.

Mardi 31 mars 2020 – Augustin de Romanet, président d’Aéroports de Paris, commentant la fermeture de l’aéroport d’Orly, dans le journal télévisé de TF1, mardi 31 mars 2020 :

Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, on donne la priorité à la vie humaine par-rapport à l’activité économique.

  • « Pour la première fois » ! « Pour la première fois » !! Comme si l’Histoire de l’humanité était juste l’Histoire de l’activité économique, ou, pour faire encore plus simple, juste l’Histoire du capitalisme !!!
  • Comment une phrase pareille peut-elle arriver jusqu’au premier journal télévisé du pays ? Il a fallu qu’un conseiller l’imagine, que ce gros patron la prononce, qu’un autre conseiller la valide, que les journalistes la prennent au montage, qu’un rédacteur en chef la laisse passer… et que personne, à aucun moment, ne réalise l’énormité.

À suivre…

Bonne nuit.

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Citations – Mars 2020

  1. paul dit :

    « Comment une phrase pareille peut-elle arriver jusqu’au premier journal télévisé du pays ? »
    ben, ça fait longtemps que le journal machin truc, c’est fait pour véhiculer des phrase comme ça, inspirées puis passant par une chaine de production … de « médiatisation » de trucs comme ça…

    donc, bon…

  2. smolski dit :

    Merci de cette moisson, dans le temps, on relativise, mis bout à bout comme ça, ça donne à voir !

  3. smolski dit :

    Typo : Mercredi 18 mars 2020 – Norm McDonald, humouriste canadien,

    « mouriste » toi-même ! 😛

Tous les commentaires seront les bienvenus.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s