Encore là

Ne plus lutter. Ne plus pleurer. Ne plus s’épuiser contre le courant.

Laisser filer. Juste laisser filer. Juste se laisser flotter. Et constater que ça flotte encore.

Constater qu’on n’a pas fait naufrage. Constater qu’on est encore là.

Réduire la voilure. Réduire la surface d’exposition. Profil bas. Mais encore là.

Attendre le courant. Attendre le moment. Sentir. Sentir qu’il y a du mouvement partout. Sentir que la vie est partout.

Reprendre des forces. Reprendre des couleurs.

Ça va revenir. Ça finira bien par arriver. On reprendra la main. Plus tard. Bientôt. On ne l’a pas complètement perdue. Ça va revenir. Ça va revenir, ou plutôt ça va venir. Être prêt. Être prêt. Être là. Être encore là.

Se laisser un peu emporter par le flot, en attendant. Se laisser un peu abrutir par le bruit. Se vautrer au chaud devant la télé, faute de mieux, quand il pleut. Se laisser hypnotiser par l’image et le son. Se blinder. Se protéger. Se ménager. Se préparer.

Se laisser aller. Un peu. Pas trop. Mais un peu. Tant pis. C’est lâche et c’est idiot, mais tant pis. Laisser filer.

Pour le moment. Pour un moment.

Battre en retraite. Ne même plus chercher à lire. Ou alors juste lire des choses simples. Des livres déjà lus. Des livres en français. Des romans, des romans classiques. Ou juste des romans policiers, des trucs faciles. Des loisirs. Sans ambition. Sans surprise. Faute de mieux. Pour l’instant. Mais lire quand même. Et pourquoi pas juste des bandes dessinées ?

Le reste reviendra plus tard. Ou autre chose. Ou mieux. Ou même beaucoup mieux. Ça viendra. Ça va venir.

Reprendre son souffle.

Se dire que les fondamentaux ne sont pas si mauvais. Personne n’est mort. La vie continue. Elle est là. Elle a été submergée par les malheurs et la fatigue. Mais elle est là. Il n’y a que de la fatigue. Très explicable. Très justifiable. Très banale. Elle passera. C’est réparable. C’est surmontable. Ça passera.

Se dire que les fondamentaux ne sont pas si mauvais. Je suis un privilégié. J’ai de la chance. J’ai eu de la chance. J’ai beaucoup de chance. J’ai énormément de chance. Je suis encore là.

Ce pays va mal, mais il a encore des ressources et du génie.

Ce job est détestable mais je suis payé. Ce job est grossièrement en-dessous de mes compétences, mais qu’importe, c’est mieux que rien. Et puis, suis-je si sûr de ne pas être un incapable ? Ne suis-je pas depuis bien longtemps juste un imposteur ? C’est pas grave. C’est probablement un raisonnement absurde, mais j’ai perdu un peu de clairvoyance. La haine de soi a gagné du terrain. On le reprendra. On reprendra le terrain perdu. Ça passera. L’essentiel est que je suis là. J’ai encore ce job. Je suis encore là.

Je suis encore là. Je suis toujours là. Tout est toujours là. À portée. On y est presque. Tout revient. La vie a repris. La vie continue. En fait, elle ne s’était jamais arrêtée.

Ne pas pleurer en revoyant enfin quelques collègues. Se rappeler que certains sont juste détestables et détestés pour d’excellentes raisons. Se rappeler aussi que ce sont des êtres humains, et qu’on est dans le même bateau. On ne choisit pas tout. On fait avec. On a besoin les uns des autres.

Ne pas pleurer. Ne plus pleurer. Ça va aller.

Se dire que les fondamentaux ne sont pas si mauvais. Je suis en bonne santé. J’ai échappé au Covid-19. Je suis vacciné. J’ai découvert que j’arrive à monter des dizaines de marches d’escaliers du métro deux à deux, sans peine, sans effort, avec tout le barda dans mon sac à dos. Joyeusement. Je suis en meilleure santé que je ne l’ai été pendant bien des années. IMC 25. J’ai de la chance.

Se dire qu’il faut garder des forces pour la suite. Ou en retrouver. Se dire que les fondamentaux ne sont pas si mauvais, mais il va falloir être là. Le contact avec l’adolescente n’est pas coupé. La pire a été évité. Il va falloir être là. Elle aura besoin de moi. On a encore besoin de moi.

Se dire que ça va passer.

Se dire que tout ça est cyclique.

Se dire que la vie n’est pas finie. Se dire que l’humanité n’est pas finie. Keep calm. Keep calm and vote Mélenchon. We shall overcome. Notre heure viendra.

Se dire, jour après jour, que la petite bête a tort. Se dire, jour après jour, que c’est beau la vie.

Se dire qu’il y a encore des belles journées.

Apprécier le soleil tant qu’y en a.

Sentir qu’il y a partout de la bonne volonté, de la grandeur, de l’espoir, de la lumière et de l’amour.

Respirer le bon air tant qu’y en a.

Accueillir les belles couleurs de l’automne.

Se rappeler qu’il y a en octobre parfois de la magie.

Se dire qu’il y aura encore des belles journées. Plein de belles journées. Plein !

Je suis encore là.

Tout cabossé, mais je suis encore là.

Et merci à ceux qui sont là.

On est encore là.

Bonne nuit.

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Encore là

  1. Claude dit :

    Soyons là sans être las !

  2. Ce sont des moments difficiles mais je pense qu’ils sont importants. Ces moments où on se dit juste  » merde « .
    Ce sont des moments où on se ressource un peu.

    Comme tu le dis, ça va revenir. Même si je sens que c’est une phrase pour t’aider à te convaincre que ça va revenir.

    Personnellement ça fait des années que je n’arrive plus à lire. Je commence à lire et je m’enfuis dans mes pensées. Du coup, je lis des bds.

    Concernant le boulot, aucune possibilité d’en changer ?

    Bravo d’être là :).

  3. Je te lis… Bonne fête en retard…. Pensées….

  4. smolski dit :

    Le meilleur des mondes possibles est celui où nous nous entreprenons ensemble, comme ici sur ton blog, nos voilures côte à côte dans le même voyage utopique et serein.

    Ne lâche pas la barre !

    Amitié, joel 😉

Tous les commentaires seront les bienvenus.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s